var pageTracker = _gat._getTracker("UA-4618118-1"); pageTracker._initData(); pageTracker._trackPageview(); $(document).ready(function() { //Tracking des clicks PDF $('a[href$=".pdf"], a[href$=".PDF"]').live("click",function (){ if($(this).attr('href')) //pour les undefined { ga('send', 'event', 'click-PDF', 'Click vers ' + $(this).attr('href')); } }); });
EOLE ET PATOIS
 
présentation activités glossaire remerciements contact
Réfléchir à la langue de l'école en s'appuyant
sur les langues du monde
Claudine Balsiger, Dominique Bétrix Köhler, Martine Panchout-Dubois
HEP Vaud

EOLE, textes et fonctionnement de la langue comporte 8 séquences didactiques visant des objectifs liés au fonctionnement de la langue dans une perspective comparative – didactique du détour – articulés aux genres textuels. Les aspects relatifs au fonctionnement de la langue qui font l'objet d'une étude sont tantôt phonologiques, graphophonologiques, lexicaux, syntaxiques ou textuels. Les langues convoquées dans les différentes séquences sont très nombreuses et ont été choisies en fonction des possibilités qu'elles offrent pour faire prendre conscience aux élèves des faits de langue à travailler.

Contexte

Ces séquences ont été conçues dans le cadre d'une recherche visant à mesurer les effets d'approches plurilingues sur l'enseignement / apprentissage du français, langue de scolarisation. En effet, le contexte sociolinguistique – plurilinguisme de la société contemporaine et nécessité de prendre en compte une population scolaire linguistiquement hétérogène – et le contexte curriculaire – plan d'études accordant une place importante aux approches interlinguistiques intégrées à l'étude du fonctionnement de la langue en relation aux genres de textes sociaux – ont amené à produire un dispositif qui articule ces trois dimensions de l'enseignement du français.

Organisation du dispositif

D'un point de vue matériel, ce dispositif offre divers supports. Chaque séquence d'apprentissage comporte l'annonce des objectifs poursuivis, une vue d'ensemble du travail à proposer aux élèves, un déroulement en lien avec des documents écrits et sonores qui leur sont destinés. Ces documents sont repérables grâce à deux logos et accessibles d'un seul clic. Les documents audio ont été produits par des locuteurs natifs. Les mots suivis d'une astérisque (*) lors de leur première apparition dans chaque séquence sont définis dans le glossaire.

Logos désignant les documents écrits et sonores:
d

Expérimentation dans les classes

Ce dispositif de 8 séquences a été mis en oeuvre dans les 5 classes expérimentales de la recherche. Les effets de ces approches plurilingues ont été mesurés en comparant, dans le domaine du fonctionnement de la langue, les résultats des élèves appartenant à ces 5 classes expérimentales avec ceux des élèves de 5 classes « contrôle » appariées. Le constat a été fait que ces approches interlinguistiques avaient une influence favorable sur la perception de la diversité des langues et sur les spécificités de celles utilisées dans cette didactique du détour dans le glossaire. De plus, cette perspective comparative rend plus aisée l'accès à la catégorisation par genres de la diversité des textes et permet de prendre conscience du problème que constitue en français le marquage du pluriel.

Les 8 séquences présentées dans le schéma PDF annexé peuvent être mises en oeuvre en optimisant leurs interrelations ou en en privilégiant un usage modulaire. Dans les deux cas, les activités du tri de textes plurilingues constituent un fil rouge puisque la reconnaissance des genres est un objectif essentiel du dispositif.

Architecture des séquences didactiques

 

En Suisse romande, on peut mettre en avant l'adéquation totale du dispositif EOLE, textes et fonctionnement de la langue aux prescriptions du plan d'études ainsi que l'illustre le schéma ci-dessous.


 

CIIP   IRDP
contact |HEP Vaud | © 2013